Premier bilan positif de la filière des Déchets Diffus Spécifiques des ménages

Un an après son agrément par les pouvoirs publics en avril 2013, l’éco-organisme EcoDDS affiche un premier bilan positif qui mêle démarrage opérationnel, montée en charge efficace et mobilisation collective.

Opérationnel depuis le 2 janvier 2014, EcoDDS prend en charge la collecte et le traitement des déchets ménagers principalement issus des produits d’entretien, de bricolage et de jardinage. Ces produits chimiques ménagers, pouvant présenter un risque significatif pour la santé et l’environnement, sont générateurs de déchets spécifiques et doivent être apportés en déchetterie.

 

Le démarrage de la filière : un succès

Un an après son agrément, EcoDDSprend déjà en charge, en partenariat avec ses 400 collectivités locales adhérentes, la collecte et le traitement des déchets spécifiques de plus de 36 millions d’habitants, ce qui représente 55% de la population française.

Côté metteurs sur le marché, ce sont plus de 570 entreprises adhérentes qui versent à EcoDDS une éco-contribution pour s’acquitter de leurs obligations légales.

L’implication et la mobilisation de l’ensemble des acteurs de la filière : fabricants, distributeurs, collectivités et opérateurs de déchets est un facteur clé de la réussite du déploiement d’EcoDDS. Afin d’optimiser le tri en déchetterie, l’éco-organisme organise des formations sur l’ensemble du territoire national et les DOM COM pour les agents de déchetteries et leurs encadrants. A ce jour, 30 sessions pilotes ont été menées et la 150ème session de formation a été confirmée pour fin mai. Ainsi, c’est plus de 1500 personnes qui seront formées d’ici l’été par l’Institut de Formation des Déchets (IFD), pour le compte d’EcoDDS.

 

Le grand public au cœur des actions d’EcoDDS :

L’éco-organisme souhaite accompagner le consommateur dans son geste de tri et l’inciter à apporter ses déchets spécifiques en déchetterie pour qu’ils soient collectés et traités. Ainsi, parallèlement à ses 2122 déchetteries adhérentes, EcoDDS souhaite initier des réseaux complémentaires de collecte en partenariat avec les distributeurs et les collectivités. Dès ce printemps, il lance donc des opérations pilotes qui feront l’objet d’un premier bilan, avant d’être développées aux quatre coins de la France en cas de succès. L’une d’elles démarre tous les samedis du mois de juin en partenariat avec les magasins Leroy Merlin de Seine-et-Marne et du Nord-Pas de Calais. EcoDDS étudie également la possibilité de prendre en charge le traitement des DDS suite à la mise en place d’un Point d’Apport Volontaire par Lille Métropole au mois de mai.

Enfin, toujours dans un souci d’efficacité, EcoDDS travaille sur la mise en ligne d’un site internet mobile doté d’un outil de géolocalisation. Objectif : permettre aux particuliers de localiser facilement la déchetterie la plus proche où ils pourront apporter leurs déchets spécifiques. Tout est mis en œuvre pour optimiser le fonctionnement et assurer la pérennisation de la filière des Déchets Diffus Spécifiques des ménages dans des conditions respectueuses de l’environnement et de la santé de chacun.

Agréé en 2013 par les pouvoirs publics, EcoDDS est un éco-organisme dont la mission est d’encourager au tri, de collecter et de traiter les déchets chimiques des particuliers.