Du 20 septembre au 12 octobre, EcoDDS lance une grande opération dans toute la France, pour sensibiliser au tri des déchets chimiques ménagers. Plus d’une dizaine de dates sont programmées pour aller à la rencontre du grand public et  lui demander d’acquérir les bons gestes pour limiter l’impact des déchets chimiques sur notre santé et notre environnement.

 

EcoDDS visuels shoot DEF_white redim

Entre le 20 septembre à Marseille et le 12 octobre à Tours, des pots géants de peinture usagés ou des bouteilles géantes de white spirit, seront placés dans des lieux clés des grandes villes capables de les accueillir pendant 48h.

Ces événements seront mis en place de septembre à octobre dans différentes villes :

-        Marseille les 20 et 21 septembre, Place du Général de Gaulle,

-        Lyon les 23 et 24 septembre, Place Carnot,

-        Paris le 30 septembre et le 1er octobre, La Villette, espace Kiosque à musique,

-        Tours les 11 et 12 octobre, Place Jean Jaurès.

 

Qu’ils soient vides, souillés ou avec un reste de contenu, les déchets chimiques ménagers ne devraient pas se retrouver dans la poubelle, ni les canalisations. Il est conseillé de les apporter en déchetterie ou dans des points de collecte ponctuelle, si possible dans leur emballage d’origine. Ils nécessitent de ce fait une prise en charge spécifique et sécurisée.

Des structures gonflables géantes représentant des contenants de produits chimiques (pots de peinture, bidons) feront leur apparition dans des lieux synonymes de nature ou de beauté, tels que les parcs, les jardins, les fronts de mers, les cours de musée, etc. Chaque structure portera un message, sur un ton direct et amusant, pour inciter à apporter ses déchets chimiques en déchetterie : « Pas besoin de tourner autour du pot, pour les déchets chimiques direction la déchetterie », « Il faut déposer ses déchêts chimiques en déchetterie sinon c’est bidon », « Pas besoin d’avoir de la bouteille pour déposer ses déchêts chimiques en déchetterie ».  L’objectif est de générer une puissante réaction de la part des Français quant au contraste déchets/nature et d’encourager les gestes éco-citoyens.